Le FMI, comme un écho de la BCE

Le Fonds Monétaire International affirme, lui aussi, qu'un défaut de paiement de la Grèce sur sa dette n'est pas envisageable.

Un défaut de paiement de la Grèce sur sa dette "n'est pas une option", a affirmé jeudi une porte-parole du FMI, alors que les marchés financiers sont malmenés dans le monde entier de peur que le plan de soutien financier européen et du FMI à la Grèce soit insuffisant.

"Un défaut de paiement (de la Grèce) n'est pas une option, n'a jamais été une option", a affirmé Caroline Atkinson, directrice des relations extérieures du Fonds monétaire international (FMI) lors d'un point presse hebdomadaire.

"Les autorités grecques l'ont dit, le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet l'a répété" jeudi, a-t-elle insisté.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés