Le rouge l'emporte à Wall Street

En dépit des résultats de bon augure publiés dans les secteurs technologique et bancaire, les investisseurs se sont laissés gagner par le pessimisme en cette dernière séance hebdomadaire.

Plutôt que de retenir le bénéfice net de JPMorgan qui a été multiplié par plus de quatre au dernier trimestre de l'année 2009, leur attention est restée focalisée sur les inquiétudes liées aux coûts du crédit. Et la publication d'un indice de confiance des consommateurs américains moins bon que prévu n'a fait qu’entretenir la morosité du marché. A la cloche, le Dow Jones a reculé de 0,94% à 10.609,65 points, le S&P?500 de 1,08% à 1.136,03?points et l’indice composite Nasdaq de 1,24% à 2.287,99?points.

Le numéro un mondial des microprocesseurs Intel s’est replié de 3,03% à 20,80 dollars, alors qu’il a confirmé la reprise de ses activités. Avec un bénéfice net presque décuplé au quatrième trimestre 2009, le groupe a limité à 17% le recul du bénéfice net.

Quant à JPMorgan, le titre a lâché 2,26% à 43,68 dollars.?Dans son sillage Bank of America a cédé 3,33% et Goldman Sachs 1,97%, le secteur financier tirant le marché à la baisse.

La semaine prochaine, les publications des résultats du 4e trimestre des entreprises vont s'accélérer. On attend notamment ceux des grandes banques américaines (Citigroup, Bank of America, Morgan Stanley, Goldman Sachs, American Express) ainsi que ceux de eBay, Xerox, Google, AMD.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés