Les marchés progressent dans l'attente de la BCE et d'Obama

Les indices européens progressent ce jeudi en matinée. Les investisseurs restent cependant prudents, avant la réunion de politique monétaire de la BCE, de la Banque d'Angleterre et le discours du président américain Barack Obama. La Bourse de Bruxelles se démarque, progressant plus nettement grâce aux bonds de KBC et de Bekaert.

Après avoir entamé la séance sur une hausse timide, les indices européens accéléraient leurs gains en fin de matinée, dans un marché qui attend la BCE et le plan d'aide à l'emploi aux Etats-Unis.

A 11h15, l'indice DJ Stoxx 600 gagnait 0,80% à 230,66 points. Paris grignotait 1,11%, Francfort 0,90%, Amsterdam 0,89% et Londres 0,75%. A Bruxelles, l'indice Bel20 grimpait de 1,50% à 2.201,47 points, grâce aux bonds de près de 8% de KBC. Dexia progresse dans le sillage de KBC, l'action signant un gain de plus de 2%. Parmi les autres valeurs en vue, Bekaert gagne plus de 6% et Telenet plus de 3%.

"Le marché attend le discours d'Obama avec l'espoir que cela apporte un peu d'optimisme dans ce contexte peu favorable à l'achat. Mais si le plan déçoit les marchés ou si les investisseurs estiment qu'il sera rejeté par le Parlement, cela pourrait entraîner une aversion au risque", explique Dai Sato de Mizuho Corporate Bank.

Dans un discours très attendu, le président Barack Obama devrait proposer jeudi au Congrès d'injecter 300 milliards de dollars dans l'économie américaine pour lutter contre un chômage obstinément élevé.

Ces 300 milliards de dollars prendraient la forme d'allégements fiscaux et de dépenses d'infrastructures et seraient financés par des hausses d'impôts les années suivantes. Des mesures qui devraient logiquement se heurter à l'hostilité des républicains, majoritaires à la Chambre des représentants et dotés d'une minorité de blocage au Sénat, ce qui pourrait de nouveau provoquer un conflit ouvert comme celui de l'été au moment de l'épisode du relèvement du plafond de la dette américaine.

Les investisseurs scruteront également le discours du président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet. Les analystes s'attendent à un maintien du principal taux directeur de la BCE à 1,5%.

Sur le plan des statistiques américaines sont attendues à 14h30, celles sur les demandes hebdomadaires d'allocations chômage et sur le commerce extérieur sur juillet.

AGENDA

Grande-Bretagne

  • Décision sur les taux, 13h

BCE

  • Décision sur les taux à 13h45, conférence de presse de Jean-Claude Trichet à 14h30

Etats-Unis

  • Commerce extérieur pour le mois de juillet, 14h30
  • Inscriptions au chômage semaine du 03/09, 14h30
  • Crédit à la consommation pour le mois de juillet, 21h
  • Discours de John Lipsky, conseiller spécial du FMI

Allemagne

  • L'Allemagne a dégagé en juillet un excédent commercial de 10,1 milliards d'euros, en légère baisse par rapport à juin, selon les chiffres publiés jeudi par l'Office fédéral de la statistique. Les économistes de marché interrogés par Reuters attendaient un excédent de 11,2 milliards. L'excédent de juin était de 11,5 milliards d'euros.

Japon

  • Les commandes de biens d'équipement du secteur privé au Japon, hors compagnies d'électricité et chantiers navals, ont chuté de 8,2% en juillet par rapport à juin, a annoncé le gouvernement jeudi. Il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour l'économie japonaise en récession, cet indicateur représentant une donnée clé pour l'investissement des entreprises et donc leur production future. En juin, il avait fortement progressé de 7,7%, les entreprises s'efforçant de relancer leur activité quelques mois après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est de l'archipel le 11 mars, faisant 20.000 morts et disparus. Mais la baisse de juillet s'est révélée pire que les prévisions des économistes et a concerné tant le secteur manufacturier (-5,2%) que le secteur non-manufacturier (-1,4%).

France

  • L'économie française a créé au deuxième trimestre 33.300 emplois nets dans les secteurs marchands non agricoles, après 78.300 au premier, a annoncé jeudi l'Insee, qui a révisé en nette baisse son estimation pour le deuxième trimestre et en hausse celle du premier.

L'institut avait dans dans son estimation provisoire du 12 août annoncé 68.300 créations d'emploi au deuxième trimestre. En revanche, il revu en hausse de 20.100 son estimation de juin pour le premier trimestre (58.200).

VALEURS

KBC

  • Beaucoup d'intérêts se sont manifestés pour Warta, la filliale polonaise de la KBC, selon la banque Goldman Sachs. L'Espagnol Santander serait pour sa part intéressé par l'autre filiale polonaise de KBC, Kredyt Bank, selon le quotidien polonais Dziennik Gazeta Prawna.

Beaucoup d'intérêts se sont manifestés pour Warta, la filliale polonaise de la KBC, selon la banque Goldman Sachs. L'Espagnol Santander serait pour sa part intéressé par l'autre filiale polonaise de KBC, Kredyt Bank, selon un journal.

GDF SUEZ

  • GDF Suez va céder à l'italien ENI sa participation de 10,4% dans des champs gaziers de mer du Nord pour se désendetter, rapportent jeudi Les Echos. Le groupe énergétique avait déjà annoncé début août, à l'occasion de ses résultats semestriels, qu'il entendait céder ses actifs dans les champs d'Elgin, Franklin et West Franklin, en mer du Nord britannique, pour un montant d'environ 600 millions d'euros. Il avait alors indiqué qu'il pensait tirer de cette opération une plus-value d'environ 300 millions d'euros.
  • GDF Suez est engagé dans un programme de cessions d'actifs de 10 milliards d'euros sur trois ans.

UMICORE

  • Comme précédemment annoncé, le 4 août dernier, le Conseil d'Administration a approuvé le paiement d'un dividende intérimaire brut de 0,40 euro par action nouvelle - soit la moitié du dividende payé au titre de l'exercice 2010. Ceci correspond à un dividende net de précompte mobilier de 0,30 euro. Le dividende intérimaire sera payé à partir du 14 septembre 2011. L'action sera cotée ex-coupon à partir du 9 septembre. La date d'enregistrement est le 13 septembre.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés