Publicité

Les mauvais indicateurs renvoient le pétrole sous 79 dollars à New York

(afp) - Les prix du pétrole ont fini en nette baisse mardi à New York, le baril revenant sous les 79 dollars, alors que la chute de la confiance des ménages américains a pénalisé le marché après cinq séances consécutives de hausse.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril, pour son premier jour en tant que contrat de référence, a terminé à 78,86 dollars, en recul de 1,45 dollar par rapport à lundi.

"Le marché du pétrole recule pour la même raison que le marché boursier", a expliqué Ellis Eckland, analyste indépendant, en référence à la chute de l'indice de confiance des consommateurs aux Etats-Unis publié par l'institut Conference Board en février, un repli bien plus prononcé qu'attendu.

Cet indicateur, ajouté à un recul du moral des industriels en Allemagne, a entamé la confiance affichée par les investisseurs sur la reprise, et poussé le dollar en hausse.

Elle avait porté lundi le baril à plus de 80 dollars pour la première fois depuis le 12 janvier, à l'issue de cinq séances de progression consécutives au cours desquelles il a engrangé un peu plus de 8%.

Face à des ménages inquiets de la montée du chômage, les investisseurs se sont interrogés sur l'état de la demande.

"Les prix du pétrole n'avaient aucune raison de rebondir de cette façon", a observé Mike Fitzpatrick, de MF Global.

"La demande est toujours restreinte, et l'on a vu des signes encourageants de reprise économique mais rien n'indique un redressement pérenne", a souligné l'analyste.

Pour Phil Flynn, de PFG Best Research, la hausse à plus de 80 dollars le baril pour livraison en mars, pour son dernier jour de cotation, tenait plus du baroud d'honneur, la progression semblant s'être faite presque "dans l'indifférence".

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés