Linde continue à profiter de la reprise

Le géant allemand des gaz industriels Linde, concurrent du français Air Liquide, a nettement amélioré ses résultats au troisième trimestre, selon des chiffres publiés mardi, profitant de la reprise sur ses marchés et de ses efforts de contrôle des coûts.

Son chiffre d'affaires a grimpé de 16% à 3,3 milliards d'euros, dans le même ordre de grandeur que son grand concurrent français, qui a publié la semaine dernière une hausse de 15% de ses ventes. Le bénéfice net part du groupe de Linde s'est apprécié de près de 50% à 253 millions d'euros.

"Nous avons mis à profit la reprise de la conjoncture", a commenté dans un communiqué son patron Wolfgang Reitzle.

Cela a été tout particulièrement le cas dans les marchés émergents, où la demande pour ses gaz industriels a repris à vive allure. Mais même dans les économies plus mûres, en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest, où les taux de croissance sont plus modérés, Linde a observé "des impulsions dans les secteurs de l'énergie et de l'environnement".

Son autre division, qui installe et opère des sites de production industriels, a elle aussi profité "d'une renaissance des investissements", surtout de petit et moyen calibre. Cette activité réagit plutôt en fin de cycle, c'est-à-dire que les effets positifs de la reprise initiée fin 2009 commencent à s'y faire sentir.

A fin septembre, la division ingénierie avait engrangé 1,54 milliard d'euros de nouvelles commandes, un peu plus que l'an dernier à la même époque (1,51 milliard d'euros), où le chiffre était gonflé par une grosse commande émiratie.

Pour l'ensemble de l'exercice, Linde table toujours sur une hausse de son chiffre d'affaires, non chiffrée, tandis que son bénéfice d'exploitation va dépasser le niveau record de 2008 (2,56 milliards d'euros).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés