Lourde amende pour un cartel en béton armé

ArcelorMittal écope à lui seul de 276 millions d'euros d'amende sur les 518 millions infligés par la Commission.

La Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, a infligé mercredi des amendes de 518 millions d'euros à 17 aciéristes qui avaient constitué un cartel illégal, dont 276 millions pour le numéro un du secteur, ArcelorMittal.

Ces entreprises se sont entendues pendant 18 ans, de 1984 à 2002, pour fixer les prix et se partager le marché de l'acier de précontrainte, constitué de fils d'acier frisés utilisés avec le béton sur les chantiers dans les fondations, les balcons ou ponts.

Ce cartel a touché tous les pays de l'UE de l'époque, à l'exception du Royaume-Uni, de l'Irlande et de la Grèce, ainsi que la Norvège.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés