Merck fait mieux qu'attendu en 2011

Le groupe pharmaceutique américain Merck a publié jeudi un bénéfice net 2011 multiplié par 7 en raison d'une baisse de ses coûts et d'éléments exceptionnels, et malgré une faible progression du chiffre d'affaires.

Le bénéfice net part du groupe 2011 ressort à 6,3 milliards de dollars contre 861 millions de dollars un an plus tôt. Par action, le bénéfice atteint 3,77 dollars alors que les analystes tablaient sur 3,76 dollars.

Les éléments exceptionnels comprennent les coûts d'acquisition et les dépenses de restructuration, entre autres.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 4% sur l'ensemble de l'année à 48,0 milliards de dollars, un peu moins qu'attendu.

Au quatrième trimestre, le bénéfice net part du groupe est redevenu positif à 1,5 milliard de dollars, comparé à une perte de 531 millions un an plus tôt. Par action, cela représente 97 cents hors éléments exceptionnels, là où les analystes attendaient 95 cents.

Les dépenses de recherche et développement en particulier ont chuté de 47% à 2,4 milliards de dollars sur les trois derniers mois de l'année.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 2% à 12,3 milliards de dollars sur la même période, en dessous des prévisions des analystes.

"Nous avons fini 2011 avec un quatrième trimestre de grande qualité qui a vu le chiffre d'affaires et le bénéfice progresser", a commenté le PDG Ian Frazier, cité dans un communiqué.

"Notre performance pour l'année confirme notre capacité à générer de solides résultats opérationnels tout en investissant pour le long terme", a-t-il ajouté.

Le groupe a donné des prévisions 2012 de bénéfice par action de 3,75 à 3,85 dollars pour l'ensemble de l'année hors éléments exceptionnels.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés