Mitsubishi Electric: perte nette réduite à l'issue du 3e trimestre

(AFP) - Le groupe japonais d'électronique, de systèmes industriels et d'énergie solaire Mitsubishi Electric a annoncé mardi une perte nette réduite à 2,84 milliards de yens (21 millions d'euros) à l'issue des neuf premiers mois de son exercice, grâce à une reprise au troisième trimestre.

Mitsubishi Electric avait enduré un déficit net plus important, de 25 milliards de yens, à la fin du seul premier semestre, mais les trois derniers mois de la période passée en revue ont été bénéficiaires, ce qui a permis de combler une grande partie du manque à gagner.

Mitsubishi Electric dit avoir constaté entre octobre et décembre derniers un regain des commandes de systèmes industriels pour le secteur des écrans plats en provenance de Chine, de Corée du Sud et de Taïwan, ainsi qu'au Japon.

Il a également bénéficié de la reprise des ventes de voitures dans divers pays grâce aux mesures étatiques diverses, les constructeurs investissant de nouveau dans des équipements d'usine que fabrique Mitsubishi Electric.

Du fait de réductions de coûts, le groupe est ainsi parvenu à améliorer durant le troisième trimestre la rentabilité de ses activés d'automations industrielles en glissement annuel, même si le chiffre d'affaires a dans le même temps légèrement baissé.

De la même façon, ses divisions de composants ont-elles profité d'une reprise de la demande dans les derniers mois de 2009. Cette activité est dans son ensemble encore restée dans le rouge au troisième trimestre, mais moins que l'an précédent au même moment.

Par ailleurs, si le redémarrage des investissements des entreprises se fait attendre dans le domaines des réseaux d'information, Mitsubishi a réussi à augmenter la rentabilité de la division concernée par une diminution de ses dépenses.

S'agissant des appareils électroniques et électroménagers grand-public, des mesures incitatives ont soutenu les achats au Japon au troisième trimestre, mais insuffisamment pour contrebalancer un recul significatif sur certains types de produits à l'étranger.

Malgré les bons signes apparus fin 2009 et une perte presque ramenée à zéro, sur l'ensemble des neuf premiers mois de l'exercice, Mitsubishi Electric affiche toujours des résultats inférieurs à ceux de l'an précédent pour le même laps de temps.

Il avait alors dégagé un bénéfice net de 51,15 milliards de yens.

Victime de la récession internationale et de la cherté de la devise japonaise (yen) depuis le début de l'annnée budgétaire en cours, Mitsubishi Electric a vu son chiffre d'affaires des neuf mois baisser de 14,6% en glissement annuel à 2.310,62 milliards de yens (17,4 milliards d'euros) et son profit d'exploitation perdre 67,3% sur un an à 54,34 milliards de yens (409 millions d'euros).

Pour l'intégralité de l'année budgétaire qui s'achèvera le 31 mars, Mitsubishi Electric s'attend toujours à une perte nette de 20 milliards de yens (environ 150 millions d'euros), en raison de la chute attendue des ventes sur l'ensemble de l'année par rapport à la précédente.

Il a indiqué être toutefois susceptible de revoir à la hausse cette estimation, compte-tenu du regain amorcé au troisième trimestre.

Il escompte un chiffre d'affaires annuel de 3.300 milliards de yens (24,4 milliards d'euros, -10% sur un an), après une baisse de 9,5% l'an passé.

Le bénéfice d'exploitation annuel devrait pour sa part être divisé par deux pour la deuxième année de suite à 60 milliards de yens

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés