Nexans renonce à déposer une offre sur le néerlandais Draka

(afp) - Le fabricant français de câbles Nexans a annoncé mercredi, dans un communiqué, renoncer à déposer une offre d'acquisition sur son concurrent néerlandais Draka, qui fait l'objet de deux propositions plus élevées.

"Nexans annonce (...) son intention, au vu des circonstances actuelles, de ne pas déposer de document relatif à une offre sur Draka Holding N.V. auprès de l’Autorité des Marchés Financiers néerlandaise", indique le groupe français, sans autre commentaire.

Alors soutenu par le premier actionnaire de Draka, la société d'investissement Flint Beheer, Nexans avait été le premier, en octobre, à se lancer à l'attaque de Draka, avec une proposition d'offre à 15 euros par action, le valorisant à quelque 730 millions d'euros.

Fin octobre, le néerlandais avait jugé cette proposition "insuffisante", avant de faire l'objet de deux autres offres plus alléchantes émanant de l'italien Prysmian et du chinois Xinmao.

Mercredi, Draka a annoncé accepter de mener des discussions avec le groupe chinois, qui propose un milliard d'euros pour l'acquérir. Deux jours plus tôt, son conseil d'administration avait donné un feu vert unanime à une offre mixte (en actions et en numéraire) du groupe italien le valorisant à 840 millions d'euros.

Draka, qui compte 68 sites dans 31 pays, emploie 9.600 personnes et a enregistré en 2009 un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés