Nikon, à l'équilibre au 3T, réduit sa prévision de perte sur l'année

(afp) - Le groupe japonais des technologies de l'image Nikon a annoncé jeudi être resté à l'équilibre au troisième trimestre, grâce à de bonnes ventes d'appareils photos, et a légèrement réduit ses pertes prévues pour la fin de l'exercice 2009-2010.

Sur la période d'octobre à décembre, Nikon a réalisé un chiffre d'affaires de 223,4 milliards de yens (1,7 milliard d'euros), en hausse de 4,6% par rapport à l'an passé. Il a dégagé un bénéfice opérationnel de 3,4 milliards de yens, le triple de l'an passé, et est resté globalement à l'équilibre, après avoir essuyé une perte de 2,3 milliards de yens (17 millions d'euros) l'an passé.

"Les produits de l'image se sont bien vendus depuis le début de l'année budgétaire et jusqu'à la fin du troisième trimestre, malgré des dépenses de consommation stagnantes et le yen fort, grâce à une redémarrage progressif du marché", a expliqué le spécialiste de la photo numérique dans un communiqué.

Nikon a écoulé 4,08 millions d'appareils photos numériques compacts entre octobre et décembre, soit 620.000 de plus que l'an dernier à la même époque, une période importante marquée par les achats de Noël. Il a aussi vendu 1,2 millions de boîtiers reflex (160.000 de plus) et 1,75 million d'objectifs (250.000 de plus).

Le secteur des instruments de contrôle et mesure a en revanche "souffert des réductions d'investissement des clients, bien que des signes de reprise soient visibles sur certains marchés", a poursuivi Nikon.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le groupe reste globalement déficitaire de 17,6 milliards de yens (133 millions d'euros), soit les pertes essuyées lors du premier semestre.

Le secteur de l'image "devrait continuer de bien se porter, malgré des incertitudes persistantes sur les taux de change et l'état du marché", a jugé le groupe.

En conséquence, le groupe a légèrement amélioré ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice qui sera clos le 31 mars, avec une perte nette attendue à 17 milliards de yens, contre 21 milliards escomptés jusqu'à présent, un déficit opérationnel de 16 milliards de yens (contre 18 milliards attendus) et un chiffre d'affaires de 770 milliards de yens (contre 760 milliards).

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés