Obama veut taxer 50 banques pour récupérer l'argent de leur sauvetage

Le président Barack Obama va dévoiler jeudi un projet de taxation d'une cinquantaine de grandes banques destiné à récupérer les fonds publics dépensés dans le cadre du plan de stabilisation du système financier, a annoncé un haut responsable américain.

Le président des Etats-Unis, qui s'en était pris en décembre aux "banquiers gras de Wall Street" et fait face au mécontentement d'une majorité de ses compatriotes sur son bilan économique près d'un an après sa prise de fonctions, va s'exprimer peu avant midi (17H00 GMT) sur cette mesure annoncée à l'orée d'une "saison des bonus" annoncée comme exceptionnelle.

Cette mesure est intitulée sans ambiguïté "taxe sur la responsabilité de la crise financière", montrant que l'administration américaine estime que les pratiques risquées des banques ont joué un rôle déterminant dans la tourmente qui a failli mettre l'ensemble du système à genoux et continue à résonner dans le marché de l'emploi.

La taxe censée s'appliquer pendant dix exercices budgétaires, ou aussi longtemps que nécessaire pour un remboursement intégral de l'argent public engagé, devrait permettre de récupérer quelque 90 milliards de dollars.

Elle va être incluse dans le projet, attendu pour le début du mois de février, de budget fédéral pour l'exercice 2010-2011 qui commencera en octobre, et devra obtenir l'aval du Congrès.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés