Publicité
Publicité

Pas d'augmentation du fonds de secours de la zone euro

Les ministres des Finances de la zone euro estiment qu'il n'y a "pas besoin d'augmenter le volume" du Fonds de secours pour les pays en difficulté "pour l'instant".

Face à la crise financière la zone euro est à la recherche de solutions plus radicales pour les pays en difficulté ou des emprunts obligataires communs, mais les Européens sont divisés sur ces questions.

Ces dossiers étaient discutés lors d'une réunion des ministres des Finances de l'Union monétaire ce lundi soir, en présence du directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn. L'option d'une augmentation du Fonds de secours de la zone euro était notamment envisagée. Mais elle a été balayée.

Le directeur général de la Facilité européenne de stabilité financière (FESF) a déclaré que ce fonds "zone euro" avait suffisamment de capacités en l'état pour aider un autre pays après l'Irlande. "Certains redoutent que nous n'ayons pas suffisamment de capacités. Je tiens à dire que cela est faux", a-t-il déclaré à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe.

Les Etats de la zone euro feront tout ce qui est nécessaire pour assurer la stabilité de la zone monétaire commune, a déclaré le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker.

"Nous sommes d'accord pour dire, s'il le faut solennellement, que les Etats de la zone euro feront tout pour assurer la stabilité de la zone euro", a déclaré le Premier ministre luxembourgeois, lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe.

Il a précisé que l'Eurogroupe avait été "extrêmement impressionné" par les mesures annoncées ces derniers jours par l'Espagne et se félicitait des "progrès notables" du Portugal même si le gouvernement portugais a été invité à préciser les mesures envisagées.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés