Pas d'introduction en Bourse de General Motors avant octobre

Le département du Trésor des Etats-Unis a indiqué jeudi qu'il ne prévoyait pas d'introduction en Bourse avant le quatrième trimestre pour le constructeur automobile General Motors (GM), dont l'Etat fedéral américain est le premier actionnaire.

"La date exacte de l'offre publique de vente sera déterminée par GM à la lumière de la conjoncture sur les marchés et d'autres facteurs, mais cela n'arrivera pas avant le quatrième trimestre de cette année", écrit le Trésor dans un communiqué.

Le Trésor indique que l'opération devrait être pour lui l'occasion de céder une partie de la participation de 60,8% du capital qu'il détient dans GM, et qu'il se réserve le droit de fixer "à tout moment" le nombre d'actions qu'il apportera à l'offre, "le cas échéant".

Le communiqué mentionne la possibilité que d'autres actionnaires participent à l'offre en cédant tout ou partie de leur participation, référence à l'Etat canadien, qui détient environ 12% du capital, le reste étant détenu par le fonds chargé de gérer les retraites des salariés de l'entreprise et d'anciens créanciers de l'entreprise.

GM a été nationalisé lors de son sauvetage par les autorités américaines et canadiennes en 2009, avant de passer par une procédure de redressement judiciaire au cours de laquelle l'Etat américain a perdu une partie des quelque 50 milliards de dollars qu'il a dû mobiliser pour sauver le groupe.

L'Etat, qui a déjà récupéré une partie des sommes qu'il avait avancées à GM (sous la forme de prêts), compte engranger des bénéfices lors de l'introduction en Bourse de l'entreprise, avec très peu de chances de recouvrer toute sa mise.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés