Recul des inscriptions au chômage aux Etats-Unis

Les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé pour la première fois en trois semaines aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail à Washington.

Le ministère estime que 457.000 nouvelles demandes d'allocations ont été déposées dans le pays du 13 au 19 juin (en données corrigées des variations saisonnières), soit 4,0% de moins que la semaine précédente.

Cette baisse est un peu plus forte que prévu: les analystes estimaient que les chiffres du ministère révèleraient le dépôt de 460.000 dossiers en une semaine, selon leur prévision médiane.

L'indicateur du ministère est retombé à son plus bas niveau depuis le 8 mai.

Un membre de la division des statistiques du ministère a indiqué à la presse que la forte progression des inscriptions de la semaine précédente (revue en hausse à 3,7%) pourrait être une aberration liée à l'estimation des facteurs saisonniers.

Le nombre de nouveaux chômeurs avait atteint un pic fin mars 2009 avant d'entamer une descente jusqu'au début du mois de février, où il avait touché un point bas à 439.000 nouvelles demandes d'allocations.

Depuis cette date, il évolue sans direction claire. Il n'est pas repassé sous la barre des 450.000 depuis la semaine qui s'est achevée le 8 mai.

Le taux de chômage aux Etats-Unis était de 9,7% fin avril, et les offres d'emplois et les embauches restent faibles.

La banque centrale américaine (Fed) a décidé mercredi de maintenir son taux directeur quasi nul en vigueur depuis dix-huit mois. Le but de cette politique est de stimuler l'économie au maximum afin d'accompagner la progression de l'emploi constatée depuis le début de l'année alors que le chômage semble promis à une décrue particulièrement lente.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés