Publicité
Publicité

Richard Branson pourrait se désengager de Virgin Atlantic

(AFP) - Le milliardaire britannique Richard Branson, qui détient la majorité de Virgin Atlantic, via son groupe Virgin, a demandé à Deutsche Bank d'examiner l'avenir de la compagnie aérienne, ce qui pourrait déboucher sur une cession de sa participation, a affirmé vendredi le Daily Telegraph.

La banque allemande s'est vue confier une mission très large, devant à la fois étudier la position concurrentielle de Virgin Atlantic face à l'alliance entre British Airways et American Airlines dans les vols transatlantiques, et aider le millardaire à tirer plus de profits de sa participation, écrit le quotidien.

Une solution que la banque ne devrait pas manquer de soupeser, consisterait à céder sa participation de 51% dans la compagnie, dont les 49% restants sont détenus par la compagnie asiatique Singapore Airlines, ajoute le journal.

Selon le Telegraph, Virgin Atlantic est évaluée entre 500 millions et un milliard de livres par les analystes (570 millions à 1,14 milliard d'euros).

Interrogée par l'AFP, Virgin Atlantic a confirmé le lancement de cette revue stratégique, tout en refusant d'évoquer les résultats auxquels cet exercice pourrait aboutir.

"Deutsche Bank travaille avec Virgin Atlantic pour évaluer le marché aérien et chercher des opportunités de croissance pour la compagnie. Cette étude en est à un stade très précoce et par conséquent aucun autre commentaire ne peut être fait à ce stade", a indiqué une porte-parole.

Virgin Atlantic est basée au Royaume-Uni et est spécialisée dans les vols long-courriers, notamment les liaisons transatlantiques.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés