Si l'augmentation de capital échoue, Areva songe à l'IPO

(afp) - Le groupe nucléaire public français Areva envisage de s'introduire en Bourse pour parvenir à lever des fonds, si l'augmentation de son capital en cours de négociation n'aboutissait pas, affirme le journal les Echos, dans son édition à paraître jeudi.

"Dans l’hypothèse de plus en plus probable d’un échec de l’augmentation de capital en négociations, (...) +la direction a évoqué une possible introduction en Bourse+", écrit le quotidien économique, rapportant les propos de plusieurs représentants du personnel.

Actuellement, 4% seulement du capital d'Areva est flottant.

L'Etat, qui détient plus de 93% d'Areva, négocie actuellement une augmentation de capital du groupe nucléaire avec les fonds souverains du Qatar et du Koweït ainsi que le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI). Mais l'opération a été reportée à deux reprises ces deux dernières semaines.

Au cours d'un comité de groupe européen la semaine dernière, "deux autres scénarios ont été mentionnés pour financer les énormes investissements à venir : la montée du Fonds stratégique d’investissement au capital et une fusion entre la division minière d’Areva et Eramet", le groupe minier dont Areva possède déjà 26%, ajoutent les Echos.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés