Telecom Italia profondément dans le rouge au 1er semestre

Telecom Italia a accusé une lourde perte nette de 2,013 milliards d'euros au premier semestre en raison de dépréciations d'un montant de plus de 3 milliards au niveau de ses activités en Italie, a-t-il annoncé vendredi dans un communiqué.

Le groupe italien de télécommunications avait enregistré un bénéfice net de 1,211 milliard un an plus tôt. Telecom Italia a procédé à des dépréciations d'un montant de 3,182 milliards d'euros "à la suite de la dépréciation du goodwill (survaleur, ndlr) attribuable aux activités domestiques".

Cette "évaluation (...) a été principalement basée sur la détérioration des marchés financiers au niveau de l'évolution des taux d'intérêt", a expliqué le groupe.

Cette dépréciation "n'a pas de conséquences de nature financière et ne modifie pas le processus de réduction de la dette et la politique de distribution des dividendes", a assuré le PDG du groupe Franco Bernabè.

Telecom Italia a donc confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Il mise toujours sur un chiffre d'affaires et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) "substantiellement stables" et une réduction de sa dette à 29,5 milliards d'euros.

Au premier semestre, le résultat brut d'exploitation a progressé de 4,3% à 5,977 milliards d'euros et le chiffre d'affaires de 10% à 14,543 milliards d'euros grâce à la bonne performance enregistrée en Amérique latine. La dette a reculé de son côté à 31,119 milliards d'euros contre 31,468 milliards fin 2010. BAJ/

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés