Tokyo perd 1,5%, plombé par la Grèce et l'euro

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en très nette baisse, de 1,49%, à cause d'un regain du yen face à l'euro, sur fond de craintes ravivées concernant la situation politique et financière de la Grèce.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a cédé 136,59 points pour s'afficher à 9.045,06 points, évoluant à son plus bas niveau de fin de séance depuis mi-février.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a dévissé de son côté de 1,38%, abandonnant 10,74 points à 765,83 points.

Le volume des transactions a été moyen, avec 1,8 milliard d'actions échangées sur le premier marché.

Les valeurs avaient rebondi mardi, mais les mauvaises performances de Wall Street à cause des inquiétudes entourant la Grèce ont rejailli sur la place tokyoïte et les autres Bourses asiatiques, enfonçant en outre la monnaie du Vieux continent.

Mercredi, à la fermeture du marché tokyoïte (06H00 GMT), l'euro évoluait aux environs de 103,50 yens, après avoir nettement baissé à cause de la menace que représente la situation grecque pour l'économie européenne.

Le dollar se situait pour sa part sous la barre des 80 yens, aux alentours de 79,75 yens, un niveau d'alerte pour les investisseurs qui redoutent les conséquences de l'affaiblissement du billet vert sur les revenus et bénéfices des entreprises nippones à l'étranger.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés