Vente de BHF: Deutsche Bank ne négocie plus qu'avec KKR

(afp) - La première banque allemande Deutsche Bank ne négocie plus qu'avec un seul candidat au rachat de sa filiale BHF Bank, le fonds d'investissement américain KKR, selon des informations du Financial Times Deutschland à paraître jeudi.

Deutsche Bank n'est plus en contact avec la banque du Liechtenstein LGT, qui faisait jusqu'à présent figure de favorite pour le rachat, selon le journal.

Toujours selon le quotidien économique allemand, LGT voudrait seulement acquérir une partie de la banque privée BHF, dont Deutsche Bank a hérité en rachetant le groupe Sal Oppenheim à la fin de l'an dernier.

Or, Deutsche Bank a toujours fait savoir qu'il voulait vendre BHF en entier, comme l'a répété la semaine dernière son directeur financier Stefan Krause dans une interview au Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Le fonds Kohlberg Kravis & Roberts (KKR) s'intéresserait justement à BHF dans sa totalité, selon le FTD. BHF est présent dans la gestion de patrimoine privé et institutionnel, mais aussi dans la finance d'entreprise et les échanges de titres.

Dans la bataille pour la reprise de BHF, KKR s'était un temps allié avec une autre banque privée allemande, Bankhaus Lampe, propriété du groupe diversifié Oetker, mais négocie désormais seul.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Deutsche Bank n'a pas souhaité faire de commentaire. Il a préféré répéter les paroles de M. Krause de la semaine dernière: Deutsche Bank discute avec plusieurs intéressés, et son objectif est de vendre BHF en entier et d'ici la fin de l'année.

La presse allemande estime cependant que le processus de vente pourrait traîner en longueur, surtout si Deutsche Bank ne veut pas baisser son prix, estimé autour de 650 millions d'euros.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés