Wall Street à l'équilibre, prudence avant les résultats

(afp) - La Bourse de New York revenait à l'équilibre mercredi en matinée, effaçant ses pertes initiales, dans un marché prudent avant les publications de résultats de sociétés attendus dans les prochains jours: le Dow Jones gagnait 0,09% mais le Nasdaq perdait 0,17%.

Vers 15H20 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 9,37 points à 10.636,63 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, abandonnait 3,98 points à 2.278,33 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 montait quant à lui de 0,02% (0,19 point), à 1.136,41 points.

Mardi, Wall Street avait fini en baisse, entraînée par la chute du géant de l'aluminium Alcoa, qui a jeté un froid sur le marché en annonçant être retombé dans le rouge: le Dow Jones a perdu 0,34%, le Nasdaq 1,30% et le S&P 500 0,94%.

"Les résultats d'Alcoa passés, Wall Street se tourne maintenant vers la suite de la saison des résultats du quatrième trimestre", a estimé Joseph Hargett, de Schaeffer's Investment.

Les prochaines grandes sociétés américaines à faire le point sur leur activité seront le fabricant de microprocesseurs Intel (-0,58% à 20,48 dollars) jeudi et la banque JPMorgan Chase (-O,55% à 43,25 dollars) vendredi.

Les investisseurs ont été réconfortés par le groupe d'alimentation Kraft Foods (+2,01% à 29,88 dollars), qui a indiqué que ses résultats s'annonçaient un peu meilleurs que prévu.

Le titre Alcoa, qui avait plongé de plus de 10% mardi, était stable (+0,06% à 15,53 dollars).

"Même si la chute d'Alcoa peut sembler un peu extrême vu leurs résultats, cela pourrait être la tendance que les investisseurs vont observer pour les sociétés qui déçoivent Wall Street ce mois-ci", a estimé Frederic Dickson, de DA Davidson.

"La tolérance du marché aux déceptions diminue après une progression de 60% des cours en neuf mois", a-t-il ajouté.

La séance sera marquée par la publication, à 19H00 GMT, du livre Beige de la banque centrale américaine, rapport de conjoncture qui devrait donner des indications sur l'opinion de l'institution quant à la situation économique.

Le géant de l'internet Google lâchait 2,12% à 577,80 dollars. Il a menacé de cesser ses opérations en Chine, après des attaques informatiques massives "venant de Chine" ciblant des militants chinois des droits de l'homme. Son concurrent chinois Baidu, coté sur le Nasdaq, voyait son titre s'envoler de 12,29% à 434,00 dollars.

Les valeurs bancaires étaient sous pression alors que la Commission d'enquête sur la crise financière mise en place aux Etats-Unis débutait ses auditions de dirigeants des grandes banques.

Le premier à prendre la parole a été le PDG de la banque d'affaires Goldman Sachs (-0,20% à 167,49 dollars), Lloyd Blankfein. Il devait être suivi des dirigeants de trois autres des plus grandes banques du pays, le PDG de JPMorgan Chase, Jamie Dimon, le président de Morgan Stanley (-0,48% à 30,98 dollars), John Mack, et le directeur général de Bank of America (-0,79% à 16,23 dollars), Brian Moynihan.

Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 3,736% contre 3,719% mardi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,644% contre 4,623% la veille.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés