Wall Street entame la semaine sur de nouvelles pertes

La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, creusant les pertes accumulées la semaine dernière alors que les signes de ralentissement de la reprise s'accumulent dans le monde: le Dow Jones perdait 0,60% et le Nasdaq 0,50%.

Vers 13H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 62,29 points à 10.240,86 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 10,97 points à 2.162,51 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 cédait lui 0,59% (6,36 points) à 1.072,89 points.

Vendredi, Wall Street avait fini en baisse pour la quatrième séance de suite: le Dow Jones avait perdu 0,16%, le Nasdaq 0,77% et le S&P 500 0,40%.

"L'attention en ce début de séance à Wall Street se concentre sur les chiffres plus faibles que prévu du produit intérieur brut du Japon", a relevé Joseph Hargett, de Schaeffer's Investment.

Le PIB du Japon a progressé de 0,1% au deuxième trimestre par rapport à celui du premier, soit 0,4% en rythme annuel, beaucoup moins que les prévisions des écononomistes.

Il "ne fait que renforcer les inquiétudes du marché quant à la croissance de l'économie mondiale", a commenté Kimberly DuBord, du site financier Briefing.com.

"Le niveau d'inquiétude est élevé: la gueule de bois provoquée par la Fed (la banque centrale américaine) se poursuit, et le marché boursier s'ajuste à la perspective d'une croissance qui s'affaiblit", a-t-elle ajouté.

La Fed a constaté officiellement mardi dernier que le rythme de la reprise avait ralenti aux Etats-Unis, entraînant un recul de 3,3% du Dow Jones sur la semaine.

L'indicateur du jour aux Etats-Unis, en demi-teinte, ne suffisait pas à rassurer les investisseurs. L'indice Empire State d'activité manufacturière de la région de New York a progressé en août, à 7,1 points. Mais les économistes s'attendaient à un peu mieux et la banque centrale, qui compile cette statistique, a noté que l'une des principales composantes, les nouvelles commandes, était passée en dessous de zéro pour la première fois depuis juin 2009.

Le marché obligataire montait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 2,593% contre 2,688% vendredi soir, atteignant ses plus bas niveaux en plus de 16 mois, et celui du bon à 30 ans à 3,756% contre 3,870%.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés