Wall Street ouvre en baisse, pénalisée par le chômage US

La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi après une nouvelle preuve de la faiblesse du marché de l'emploi aux Etats-Unis, malgré une actualité encourageante sur le front des entreprises: le Dow Jones perdait 0,32% et le Nasdaq 0,26%.

Vers 13H35 GMT, le Dow Jones Industrial Average cédait 33,38 points à 10.382,16 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 5,72 points à 2.209,98 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 reculait de son côté de 0,36% (3,99 points) à 1.090,17 points.

Mercredi, Wall Street avait arraché une deuxième séance d'affilée de hausse, animée par des annonces et rumeurs de fusions-acquisitions. Le Dow Jones avait gagné 0,09%, le Nasdaq 0,28% et le S&P 500 0,15%.

L'animation se poursuivait encore avec l'annonce, peu avant l'ouverture, du rachat du numéro un mondial de la sécurité informatique McAfee par le géant des microprocesseurs Intel pour 7,7 milliards de dollars.

"D'un point de vue de marché, le plus important est que ce genre d'opération aide à intégrer le fait que les entreprises regorgent de liquidités" et a de vraies perspectives de croissance, a expliqué Kimberly DuBord, du site d'analyse Briefing.com.

"Le rythme des fusions-acquisitions va continuer à grimper, tout comme les dividendes et les rachats d'actions quand les entreprises retourneront de la valeur aux actionnaires", a ajouté l'analyste, évoquant également le dépôt mercredi du dossier du constructeur automobile General Motors pour revenir en Bourse.

Mais la confiance des investisseurs a tout de même été ébranlée par une nouvelle déception sur l'emploi. Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont montées à leur plus haut niveau depuis novembre 2009 (500.000) lors de la semaine achevée le 14 août, selon le département du Travail.

Deux indicateurs sont encore attendus à 14H00 GMT: l'indicateur composite de l'activité économique et celui de l'activité industrielle de la région de Philadelphie.

Le marché obligataire évoluait sans direction. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'établissait à 2,648% contre 2,641% mercredi soir et celui du bon à 30 ans à 3,730% contre 3,734% la veille.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés