Wall Street se stabilise : Dow Jones -2,40 % Nasdaq -2,50 %

La Bourse de New York était en nette baisse jeudi en début de soirée, dans le sillage des places européennes : le Dow Jones perdait 2,40% et le Nasdaq 2,5 %. Un accès de panique a fait chuter les indices jusqu'à -9%.

(afp)

  • La Bourse de New York chutait jeudi après-midi, le mouvement de baisse sur fond d'inquiétudes pour les dettes souveraines en Europe s'étant brusquement accéléré: le Dow Jones perdait 4,49% et le Nasdaq 4,47%.

"C'est une panique boursière", a constaté Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.Les indices ralentissaient leur chute, mais le Dow Jones a dévissé jusqu'à plus de 9% en seulement quelques minutes.

Vers 18H55 GMT, le Dow Jones Industrial Average cédait 487,53 points à 10.380,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 107,31 points à 2.294,98 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 reculait de son côté de 4,36% (50,89 points) à 1.115,01 points."Tout se résume à la peur de la contagion de la situation grecque, avant le vote de demain en Allemagne" pour ratifier l'aide internationale accordée par l'Union européenne et le Fonds monétaire international, a indiqué Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

La nervosité était à son comble alors que l'euro a décroché face à la monnaie américaine, tombant à un peu plus de 1,25 dollar.

"On a peur que si les émeutes s'aggravent vraiment en Grèce le gouvernement recule. Les aides seraient suspendues et le pays en serait réduit à faire défaut", a expliqué de son coté Gregori Volokhine, précisant que la violente dégringolade était intervenue alors que les télévisions américaines diffusaient en boucle des images de la police grecque chargeant les manifestants devant le Parlement à Athènes.

Les valeurs financières étaient particulièrement touchées. Au sein du Dow Jones, Bank of America cédait 7,76% et JPMorgan Chase 5,75%.

Le raffermissement du dollar affectait les valeurs industrielles, énergétiques mais aussi technologiques: le fabricant d'engins de chantier Caterpillar chutait de 5,78%, le constructeur aéronautique Boeing 5,30%, le conglomérat General Electric 6,85%, le pétrolier Chevron 4,81%.

Parrallèlement, les emprunts du Trésor américain ont affiché de fortes hausses. A un moment, l'emprunt à 30 ans gagnait plus de cinq points, son rendement tombant à 4,20%, contre 4,39% mercredi soir.

Le dollar gagnait du terrain face à l'euro mais en perdait face au yen. L'euro est passé un moment sous 1,26 dollar.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés