Zurich Financial: bénéfice annuel en hausse, conforme aux prévisions

(afp) - L'assureur suisse Zurich Financial Services (ZFS) a réalisé l'année dernière un bénéfice net en hausse de 6% conforme aux prévisions des analystes, se disant prêt à saisir des "opportunités" en matière d'acquisitions, a-t-il annoncé jeudi.

Sur les douze derniers mois de 2009, le profit net a atteint 3,2 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros), contre 3 milliards en 2008, a annoncé ZFS dans un communiqué.

"2009 a été une année excellente pour (l'assureur) Zurich", a estimé le directeur général Martin Senn qui a succédé à l'ancien patron James Schiro au 1er janvier.

Pour le nouveau directeur général, ZFS a "généré une solide performance opérationnelle dans tous (ses) coeurs de métier pour ressortir d'une année difficile avec un bilan plus solide que jamais".

Le bénéfice opérationnel a ainsi augmenté de 8% à 5,6 milliards, mais les primes dans l'assurance dommage ont reculé de 8% 34,2 milliards sur la période, en raison de conditions plus difficiles en Europe occidentale et des volumes plus bas en Amérique du Nord.

Cette activité a cependant vu son ratio combiné (rapport des frais de gestion et du coût des sinistres sur le total des primes encaissées) s'améliorer de 1,3 point de pourcentage à 96,8%.

Dans l'assurance vie, les primes ont augmenté de 19% à 26 milliards sur la période, tandis que le ratio de solvabilité mesurant la solidité financière des assureurs a progressé à 198%, une hausse de 38 points sur un an.

Les résultats affichés par l'assureur zurichois illustrent "la poursuite de la solide performance opérationnelle" du groupe, a estimé le directeur financier, Dieter Wemmer, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Ces annonces ont fait bondir le cours de Bourse de ZFS, qui progressait de 4,96% à 243,30 francs suisses, dans un marché en recul de 0,78% à 11H18 GMT.

L'assureur "a réussi à maintenir sa rentabilité dans un marché difficile", a estimé l'analyste Stefan Schürmann, dans une note de Vontobel.

Pour Marc Effgen, analyste à Helvea, ZFS "a prouvé une fois de plus sa capacité à générer une activité profitable et de se concentrer sur la profitabilité et non sur la croissance".

Les analystes de la banque Wegelin ont quant à eux estimé que la baisse des primes dans l'assurance dommage constituait la seule ombre au tableau. ZFS, qui a passé la crise financière sans trop de dommages, va "maintenant pouvoir se concentrer entièrement sur son avenir", a estimé Wegelin.

Le groupe, qui n'a pas donné de perspective pour l'année en cours, a indiqué avoir "aisément dépassé" les objectifs définis dans le programme de réduction de coût "The Zurich Way", qui vise à engranger 900 millions d'économies annuellement d'ici à 2011, soit un total de 2,7 milliards sur trois ans.

Concernant d'éventuelles acquisitions, l'assureur a indiqué être prêt à "prendre avantage d'opportunités". "Nous n'excluons aucune hypothèse", a précisé M. Wemmer, ajoutant que le groupe poursuivait son approche "disciplinée" en la matière.

Le groupe, qui ne compte pas lancer de programme de rachat d'actions cette année, va verser un dividende de 16 francs suisses par titre, une hausse de 45% sur un an.

L'assureur va par ailleurs proposer la nomination du président de la première banque allemande Deutsche Bank, Josef Ackermann, à son conseil d'administration.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés