AIG ne va pas lever de fonds pour faire face aux dépréciations

(afp) - Le premier assureur mondial, l'américain AIG, ne va pas lever de fonds pour faire face aux dépréciations d'actifs pratiquées lors du quatrième trimestre, a indiqué vendredi le PDG Martin Sullivan, estimant que la société a "une base de capitaux propres solide". AIG a annoncé jeudi avoir dû déprécier de 11,47 milliards de dollars la valeur de son portefeuille de contrats assurant le risque de crédit (CDS) des entreprises.