BAIC fermerait Opel Anvers en cas de reprise

(afp) - Le constructeur automobile chinois BAIC, qui propose 660 millions d'euros pour racheter une participation majoritaire (51%) d'Opel, envisage d'ouvrir une usine en Chine et de supprimer des emplois en Europe en cas de succès de son offre, affirme mardi le Financial Times.