Délesté de ses GPS, De Rouck veut retrouver le chemin des bénéfices d'ici 2008