Fortis: le coeur de Ping An penche vers le oui

Bruxelles (L'Echo) - Le camp du oui gagne en force chaque jour qui passe. Après les actionnaires familiaux en début de semaine et la majorité des clients de Deminor hier, c'est au tour Ping An de considérer la nouvelle proposition de vente de Fortis Banque à BNP Paribas d'un regard neuf. Les dirigeants de l'assureur chinois estiment en effet que le nouvel accord est "plus raisonnable que la proposition rejetée le mois dernier", apprend-on à la lecture du South Morning China Post qui cite des sources proches du dossier.