Publicité
Publicité

Fortisgate: les actionnaires de Fortis se constituent partie

Les petits porteurs défendus par le cabinet Modrikamen ne veulent pas que le procès du "Fortisgate" devant la Cour d'appel de Gand se limite à un "conciliabule" entre magistrats. Ils se portent donc partie civile et réclament un euro symbolique.