General Motors réduit nettement sa perte en 2006, mais en deçà des attentes