Publicité
Publicité

L'or noir fléchit et entraîne Wall Street dans le rouge

Bruxelles (L'Echo) - Au lendemain de la décision de la Réserve fédérale américaine de réduire son principal taux directeur de 0,75% , Wall Street a, à nouveau, piqué du nez. Cette fois, ce ne sont plus les craintes liées à l’état de santé des banque US qui sont la cause de ce coup de déprime mais bien le pétrole.