Publicité
Publicité

La Commission européenne soupçonne EON et GDF de s'être partagés les marchés