La morosité française affecte les résultats de Kingfisher