Le Bel 20 à contre-courant des marchés mondiaux

Bruxelles (L'Echo) - A l'exception du Bel 20, les indices européens ont terminé en baisse ce vendredi, incapables de résister face à une série de nouvelles préoccupantes tombées au cours de la journée, et toujours inquiets par la situation de la Grèce. Ce matin, tant la croissance trimestrielle de l'Allemagne que celle de la zone euro sont ressorties quasi proche de zéro, un niveau bien inférieur aux attentes. Ensuite, la Chine a pris les marchés par surprise en début d'après-midi en annonçant le relèvement du taux de réserve obligatoire des banques, afin de refroidir la marmite bouillonnante de son économie, ce qui pourrait freiner la croissance mondiale. Wall Street a, à son tour, ouvert en nette baisse, et, à l'heure de la clôture européenne, le Dow Jones reculait de 1,16%.