Le Bel 20 n'a pas profité de l'élan de Wall Street

Bruxelles (L'Echo) - La journée était à haut risque. Attendant fébrilement les résultats de la banque américaine Citigroup, les marchés ont commencé la séance avec la publication d'un indicateur allemand Zew désastreux. Le baromètre, qui mesure les attentes des milieux financiers concernant les perspectives de l'économie allemande, a reculé de 3,2 points à 47,2 points en janvier, une baisse plus forte qu'attendu, selon des chiffres publiés mardi. "L'estimation des experts financiers confirme que l'année 2010 sera marquée au mieux par une reprise, et non par une forte expansion" de la première économie européenne, a commenté le président de l'institut Zew, Wolfgang Franz, cité dans un communiqué. "La sortie de la récession sera longue et pénible", a-t-il ajouté. L'euro ne s'en est pas remis. Il s'est enfoncé en-dessous de 1,43 dollar.