Publicité
Publicité

Les marchés redoutent un défaut d'Athènes

L'Europe boursière est restée dans le rouge. Les ministres des Finances de la zone euro ont rejeté l'offre du secteur privé sur le second plan d'aide à la Grèce. Et pour épicer le tout: S&P a annoncé son intention d'abaisser la note d'Athènes dans la catégorie "défaut". Ces éléments ont éclipsé quelques signaux positifs, comme la remontée de l'indice PMI au-delà des 50 points, signifiant une croissance économique en zone euro.