Publicité
Publicité

Lesté par Dexia, le Bel 20 se rapproche des 2.000 points

Bruxelles (L'Echo) - A l’instar des autres places boursières européennes, celle de Bruxelles a réservé un accueil plus que mitigé à la réunion du G20 qui s’est tenue le week-end dernier à Washington. Les investisseurs ont en effet plutôt mal digéré le résultat de ce sommet financier des grands pays industrialisés et émergents regrettant l'absence de mesures radicales et immédiates. Si on ajoute à cela que le Japon est officiellement entré en recession, après deux trimestres de repli de son PIB ,et que l’une des plus grandes banques au monde -Citigroup- a l’intention de réduire drastiquement ses effectifs, on comprendra que l’ambiance fut encore une fois maussade dans les salles de marché.