Publicité
Publicité

Miko a souffert de taux de changes défavorables en 2008

Bruxelles (L’Echo) – Le producteur de café et d’emballages plastiques Miko n’a pas à proprement parler connu une mauvaise année 2008 mais la diminution constante de la livre sterling a tout de même pesé sur son bénéfice. Ainsi, ce dernier baisse de 18% sur un an à 4,4 millions d’euros.