Publicité
Publicité

Perspectives 2009 voilées par la crise pour Umicore

Bruxelles (L'Echo) - Comme pour beaucoup d'autres entreprises, le contraste entre le premier semestre et le second trimestre 2008 est saisissant chez le spécialiste de la technologie des matériaux, Umicore. Pour le groupe coté sur Euronext Bruxelles, c'est même précisément le dernier trimestre qui a bouleversé un exercice fiscal qui s'annonçait encore à la fin de l'été comme une nouvelle année record. "La détérioration rapide de l'environnement économique au quatrième trimestre s'est particulièrement fait ressentir pour la division Precious Metal Products & Catalysts. Mais elle a également touché d'autres secteurs, comme la construction. La force de l'euro ne nous a pas non plus particulièrement aidés", explique Mark Grynberg, CEO récemment élu d'Umicore. En définitive, le bénéfice récurrent 2008 d'Umicore établi à 355,3 millions n'est que légèrement en dessous des prévisions des analystes, mais le groupe s'attend à ce que le résultat opérationnel pour le premier semestre 2009 soit "considérablement" inférieur aux niveaux record de 2008.