Publicité
Publicité

Ping An souhaiterait recevoir une compensation du gouvernement chinois

Bruxelles (L'Echo) - L'assureur Ping AN aurait demandé de l'aide au gouvernement chinois afin de compenser ses pertes dues à sa participation importante dans Fortis, selon Bloomberg. Ping An possède en effet 4,8% du capital de Fortis Holding, cette prise de participation date bien sûr d'avant le démantèlement du groupe.