Pour la Deutsche Bank, c'est pire que prévu

A l'issue du deuxième trimestre, le géant bancaire a dégagé un bénéfice net en chute de 98% à 18 millions d'euros, là où les analystes attendaient 188 millions d'euros.