Publicité
Publicité

Wall Street accuse le coup du chômage américain

Bruxelles (L'Echo) - La Bourse de New York a terminé la semaine sur une nouvelle baisse, après le rapport mensuel sur l'emploi américain, très mauvais mais pas aussi désastreux que ne le craignaient certains investisseurs. L'économie américaine a détruit 524.000 emplois en décembre, faisant bondir le taux de chômage à 7,2%, son plus haut niveau depuis janvier 1993.