Wall Street aligne une 6e séance d'affilée de hausse

La Bourse de New York a aligné une sixième séance consécutive de hausse jeudi, emmenée par le secteur de l'industrie, le Dow Jones gagnant 0,19% et finissant au plus haut depuis le 19 septembre 2008, tandis que le Nasdaq a pris 0,43%.

(AFP) - La Bourse de New York a aligné une sixième séance consécutive de hausse jeudi, emmenée par le secteur de l'industrie, le Dow Jones gagnant 0,19% et finissant au plus haut depuis le 19 septembre 2008, tandis que le Nasdaq a pris 0,43%.

Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average est monté de 21,46 points à 11.144,57 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 10,83 points à 2.515,69 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui engrangé 0,08% (1,02 point) à 1.211,67 points.

L'indice phare de Wall Street atteint ainsi son plus haut niveau depuis le 19 septembre 2008, dans la semaine suivant la faillite de la banque d'affaires Lehman Brothers. Le Nasdaq finit lui au sommet depuis le 5 juin 2008, le S&P 500 depuis le 26 septembre de la même année.

La place new-yorkaise a connu "une séance prudente", changeant plusieurs fois de direction, a relevé Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

Le marché "a marqué une pause", a renchéri Craig Peckham, de la maison de courtage Jefferies, mais "la raison pour laquelle on ne voit pas plus de prises de bénéfices, c'est que les gens se rendent compte qu'on va avoir surtout des bonnes surprises dans les semaines à venir sur le front des résultats d'entreprises".

Les investisseurs ont ainsi été encouragés jeudi par l'annonce d'une forte hausse des profits du groupe de logistique et messagerie UPS, considéré comme un bon baromètre de l'activité économique aux Etats-Unis.

Le secteur de l'industrie a en outre profité de la progression plus marquée qu'attendu des indices d'activité manufacturière autour de New York et de Philadelphie (est).

En revanche, le marché avait été refroidi en début de séance par l'annonce d'une hausse inattendue du nombre de nouveaux chômeurs la semaine dernière aux Etats-Unis, les demandes d'allocations chômages remontant à 484.000.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,848% contre 3,855% mercredi soir et celui du bon à 30 ans a progressé à 4,728% contre 4,722% la veille.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés