La réforme US a aidé les marchés

Les marchés d’actions européens ont bénéficié du soutien de Wall Street pour diminuer leurs pertes lundi. Certains sont même passés de justesse dans le vert. Mais la problématique de la Grèce a de nouveau inquiété les opérateurs. Au final, la clôture est en moyenne légèrement négative.

Bruxelles (L'Echo) – Les marchés d’actions européens ont fini lundi en ordre dispersé. L'indice DJ Stoxx 600 a rétrogradé de 0,03% à 260,13 points. Amsterdam (-0,15%), Bruxelles (-0,18%), et Londres (-0,10%) ont reculé, alors que Paris (+0,07%) et Francfort (+0,08%) ont légèrement progressé.

Les valeurs bancaires (-0,85%) ont signé le recul sectoriel le plus important. A l'inverse, les valeurs liées à l'alimentation sont arrivées en tête (+0,75%).

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a abandonné 0,18 % à 2.634,45 points dans le sillage notamment de KBC, Telenet et Fortis.

Hors Bel 20, Immmobel (+6,25%) et Zenitel (+6%) ont signé les meilleures progressions. Duvel suit avec un gain de 4,8% alors que son chiffre d’affaires net progresse de 9% passant de 105,8 à 115,3 millions d’euros.

Les marchés ont été aidés par Wall Street qui bonifiait à la clôture des Bourses européennes. La Bourse de New York montait légèrement lundi à la mi-séance, l'adoption d'une réforme du système de santé par les parlementaires américains levant une incertitude qui pesait sur le marché.

Le dossier grec est revenu sur le devant de la scène ce lundi sur les marchés alors que les européens sont toujours divisés sur l'aide à apporter à la Grèce malgré l'appel du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, en faveur d'un accord rapide sur un dispositif commun.

La présidence espagnole de l'UE a ajouté lundi sa voix à celle de la Commission européenne pour demander qu'un plan d'aide à la Grèce soit approuvé cette semaine lors d'un sommet des dirigeants européens le 25 et 26 mars, augmentant ainsi la pression sur l'Allemagne toujours réticence.

Autre facteur qui pèse sur les Bourses : « l’éventuelle remontée des taux d’intérêts en Chine et dans d’autres pays asiatiques » explique Joost Van Leenders, stratégiste allocation d’actifs chez Fortis Investments. "L'inflation (en Chine) étant proche de la cible officielle des 3% pour cette année, on doit s'attendre à des mesures supplémentaires de resserrement monétaire", indique-t-il. Bien que ces mesures seraient selon lui "une normalisation de la politique monétaire", elles inquiètent les marchés précise-t-il encore.

La Bourse attend également cette semaine des statistiques économiques américaines sur le marché immobilier: les ventes de logements anciens mardi et de logements neufs mercredi, les deux pour février. Les statistiques de ce secteur, cause de la crise financière de 2008 et 2009, ont pas mal déçu ces derniers mois. Enfin, les commandes de biens durables aux Etats-Unis feront de mercredi, jour de leur publication. Les chiffres précédents, dans l'ensemble favorables, avaient été un bon catalyseur pour le marché.

Les investisseurs attendent également deux introductions en Bourse: celle de l'opérateur du câble Kabel Deutschland ce lundi et celle, plus petite, du groupe de textile Tom Tailer vendredi. Après deux ans de calme plat, ces deux opérations marquent la renaissance du marché primaire et pourraient bien servir de "brise-glace", selon M. Czaja, d'autant plus que d'autres opérations sont dans les tuyaux, celle du distributeur de produits chimiques Brenntag et du chinois Joyou par exemple. "Beaucoup d'investisseurs pensent que les entrées en Bourse vont se planter", indique toutefois le courtier Thomas Nagel, qui publie ses commentaires boursiers sur le site internet Börsensonar, la fourchette de prix ayant été fixée à un niveau relativement élevé dans les deux cas.

AGENDA

USA

Intervention du président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart, sur les prévisions économiques (20h45)

JAPON

Férié, marchés fermés

VALEURS A SUIVRE

IBA

ING WB a réduit son objectif de cours sur la valeur à 8,40 euros contre 10 euros avant. L'avis passe à "conserver".

DUVEL MOORTGAT

La crise n’a pas vraiment frappé Duvel Moorgat qui continue d’augmenter ses ventes en 2009. Son chiffre d’affaires net progresse de 9% passant de 105,8 à 115,3 millions d’euros.

KBC Securities et la Banque Degroof ont ajusté leur objectif de cours sur la valeur. KBC Securites est passé à 65 euros contre 60 euros avant. La Banque Degroof à 60 euros contre 47 euros avant.

EMAKINA

Le groupe Emakina, côté sur Alternext, a connu une fin d’année 2009 bien meilleure que la première.?

Spécialisée dans le marketing digital, Emakina a ainsi vu son Ebitda s’afficher à 2,3 millions d’euros contre 530.000 fin juin. Il représente 10,6% des ventes contre à peine 3,6% en premier semestre.?Le chiffre d’affaires est en légère hausse (+1%) à 31,8 millions.?Par contre, le bénéfice net a été divisé par deux pour s’afficher à 608.117 euros.

PORTHUS

Offre de rachat par Descartes contre 12,50 euros. L’offre court jusqu’au 12?avril.

VALEURS EUROPEENNES

KABEL DEUTSCHLAND

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés