Les dépenses de consommation aux USA meilleures que prévu

Les dépenses de consommation des ménages aux Etats-Unis ont progressé plus que prévu en août, aidées par un bond de leurs revenus disponibles, selon des chiffres publiés vendredi par le département du Commerce à Washington.

En données corrigées des variations saisonnières, la consommation a progressé de 0,4% par rapport au mois précédent, pour le deuxième mois consécutif. C'est mieux que ne le prévoyaient les analystes, qui tablaient sur 0,3%.

Cette hausse est en bonne partie due à un bond de 0,5% du revenu disponible (après impôts et prélèvements sociaux) des Américains.

Ces deux chiffres sont calculés en dollars courants, c'est-à-dire sans tenir compte de l'inflation. En retirant ses effets, la consommation a augmenté de 0,2%.

Le ministère a relevé que les revenus avait bénéficié des "conséquences de la législation sur les allocations chômage". En août, le Congrès avait voté pour rétablir dans leurs droits à une indemnisation certains chômeurs de longue durée, en leur accordant les allocations de juillet de manière rétroactive.

Le taux d'épargne des ménages a légèrement augmenté, passant à 5,8% contre 5,7% le mois précédent.

Après la multiplication d'indicateurs mauvais ou décevants sur l'activité économique depuis le début du troisième trimestre, les bons chiffres de la consommation en juillet et août sont encourageants pour les perspectives de la croissance aux Etats-Unis.

Mais les indices de confiance des consommateurs laissent penser que le mois de septembre pourrait avoir été moins bon pour la consommation.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés