Les marchés attendus en hausse

Selon les contrats à terme sur les principaux indices boursiers européens, les marchés européens devraient ouvrir en hausse ce mardi dans les premiers échanges.

Selon les contrats à terme sur les principaux indices boursiers européens, les marchés européens devraient ouvrir en hausse ce mardi dans les premiers échanges.

La séance sera marquée par la publication de l’indice allemand Zew (11h) et une batterie de statistiques pour les Etats-Unis, notamment dans le secteur immobilier.

La Bourse de Tokyo a clôturé en baisse ce mardi, l’indice Nikkei s'approchant d'un plus bas de 13 mois atteint la semaine précédente, le yen conservant ses gains face au dollar dans un contexte de faible croissance économique et d'aversion au risque. Les Bourses japonaises ont toutefois limité leurs pertes après qu'une source gouvernementale a affirmé que le Premier ministre, Naoto Kan, et le gouverneur de la BoJ, Masaaki Shirakawa, devraient se rencontrer lundi prochain pour évoquer le ralentissement de l'économie du pays.

Hier lundi, la publication d'indicateurs mitigés lundi aux Etats-Unis et au Japon ont accru les craintes sur la reprise économique mondiale. L'activité manufacturière de la région de New York en août a moins accéléré que prévu, signe que "la croissance de l'activité reste modérée", selon la branche locale de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Autre signe peu encourageant pour ceux qui s'inquiètent d'un ralentissement de l'économie américaine, l'indice de confiance des professionnels du bâtiment a reculé.

"Ces chiffres montrent que la fragilité de la reprise se diffuse désormais dans tous les secteurs de l'économie", a jugé David Taylor, de CMC Markets à Sydney, interrogé par Dow Jones Newswires.

Cette annonce s'est ajoutée à la publication d'une augmentation moins forte que prévu du produit intérieur brut (PIB) du Japon, de 0,1% au deuxième trimestre.

AGENDA:

ZONE EURO

  • Comptes courants de juin (10h)

ROYAUME-UNI

  • Inflation en juillet (10h30)

ETATS-UNIS

  • Mises en chantier de juillet (14h30)
  • Permis de construire de juillet (14h30)
  • Prix à la production de juillet (14h30)
  • Production industrielle de juillet (15h15)

ALLEMAGNE

  • Indice ZEW d’août (11h)

VALEURS:

AGEAS

Depuis plusieurs mois, Ageas est l’action du BEL20 qui présente le potentiel haussier le plus important par rapport à son objectif médian, qui se situe actuellement autour de 3,25 euros. Avec un cours qui oscille autour de 2 euros, cela laisse une marge proche de 60% pour l’ancienne Fortis. En outre, le nombre de recommandations à l’achat est passé de 13 à 17 sur le dernier trimestre (sur un total de 20 analystes), et il n’y a actuellement plus le moindre broker recommandant le titre à la vente. En dépit de ce consensus extrêmement favorable, le cours a abandonné plus de 20% depuis le début de l’année, réalisant une performance relative nettement inférieure à celle de l’indice BEL20. En dehors d’une valorisation très attractive, les points négatifs sont en effet nombreux pour Ageas et pour le secteur de l’assurance dans son ensemble.

MOBISTAR

La valeur est cotée aujourd’hui hors droit à un dividende spécial de 1,65 euro par action.

OMEGA PHARMA

Blackrock a réduit sa participation dans Omega Pharma sous le seuil de 3 % à 2,95 % exactement. La participation de Blackrock s’élevait avant à 3,05 %.

WAREHOUSES ESTATES BELGIUM

La Sicafi Warehouses Estates Belgium (W.E.B.) affiche une jolie croissance de la juste valeur de son portefeuille, en croissance de 4,39% sur un an pour atteindre 127,282 millions d'euros.

La valeur d'investissement est elle aussi en croissance, de 4,51% et atteint désormais 132,509 millions d'euros. Une hausse que la Sicaf attribue à l'acquistion récente de 2 nouveaux biens immobiliers et aux investissements consentis sur le portefeuille existant.

Le taux d'occupation (sur base des revenus) de l'ensemble du parc immobilier a par contre diminué de 3,27 % sur base trimestrielle, passant de 95,72 % à 92,45 %. Une diminution dûe, selon Warehouses Estates, à l’avancement de la construction d’une surface commerciale sur le site Demanet. Sur base annuelle, le taux d’occupation a diminué de 3,73 % passant de 96,18 % à 92,45 %.

Le résultat d'exploitation affiche lui aussi une très belle croissance, passant sur un an de 1,222 millions d'euros à 2,511 millions d'euros tandis que le résultat net, impacté par les résultats financiers, croît plus modérément et s'affiche à 1,878 millions d'euros, contre 1,101 millions en 2009. Le résultat distribuable est quant à lui en augmentation de 3,46 % et s’élève à 1.952.375 euros, soit 0,85 euro par action.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés