Les marchés font fi des statistiques publiées

Les indices européens restaient bien orientés ce mardi en début d'après-midi, malgré des indicateurs macro-économiques décevants. L'indice allemand Zew est ressorti nettement inférieur aux attentes tandis qu'aux Etats-Unis la construction de logements est restée déprimée en juillet. Les marchés profitent de résultats supérieurs aux prévisions.

Les marchés européens maintenaient leur cap haussier ce mardi en début d'après-midi, malgré la publication de statistiques macroéconomiques pour la plupart inférieures aux attentes. Les investisseurs retiennent surtout les bonnes nouvelles en provenance des entreprises. L'américain Home Depot a ainsi publié des résultats supérieurs aux attentes tout comme d'ailleurs Wal-Mart, même si ce dernier a mis en garde contre la solidité de la consommation aux Etats-Unis. Les opérateurs réagissent positivement au relèvement des prévisions de Carlsberg et au retour aux bénéfices signés par Wienerberger. Le succès de placement obligataire réalisé par l'Irlande et par l'Espagne soutient la tendance.

En Allemagne, le moral des analystes et investisseurs allemands a dégringolé en août selon l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques ZEW. Son indice est tombé à 14,0 contre 21,2 en juillet, au plus bas depuis avril 2009. Les économistes interrogés par Reuters la semaine dernière attendaient une baisse de moindre ampleur, avec une prévision moyenne de 21,0.

Aux Etats-Unis, la construction de logements aux Etats-Unis s'est maintenue à un niveau très bas en juillet, avec des mises en chantier inférieures aux attentes et un record de faiblesse pour les permis de construire, selon des chiffres publiés mardi par le département du Commerce. Les mises en chantier ont progressé de 1,7% par rapport au mois précédent, à 546.000 en rythme annuel. Les analystes tablaient sur un rétablissement plus marqué à 555.000 unités. Le nombre de permis de construire accordés a quant à lui battu un record de faiblesse en juillet. En baisse de 3,1% par rapport au mois précédent, il est tombé au plus bas niveau depuis que ces statistiques sont établies, c'est-à-dire depuis 1960, à 565.000 en rythme annuel. Les analystes tablaient sur 573.000.

Enfin, les prix à la production industrielle sont repartis à la hausse en juillet, augmentant de 0,2% après trois mois de baisse, selon des chiffres publiés mardi par le département du Travail.

Peu avant 15h, l'indice DJ Stoxx 600 affichait un gain de 0,71 % à 257,42 points. Amsterdam prenait 1,48 %, Paris 1,29 %, Francfort 1,19 % et Londres 0,94 %. Les valeurs automobiles, les valeurs de la construction et les valeurs de la chimie figurent en tête des hausses sectorielles avec des gains nettement supérieurs à 1 %.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 avance de 1,32 % à 2.503,89 points grâce notamment à la nette progression d'Ageas - le titre redresse la tête après la dégringolade de la veille - et à l'envol d'Umicore, Solvay, UCB,ou encore d'Omega Pharma. A l'inverse, Mobistar s'inscrit en tête des baisses avec une chute de près de 4 %, l'action étant cotée ex-dividende spécial donnant droit au versement de 1,65 euro. Hors Bel 20, on retiendra le bond de plus de 6 % de Sioen.

Les investisseurs attendent encore la production industrielle des Etats-Unis (15h15).

AGENDA:

ZONE EURO

  • Le déficit de la balance des comptes courants en zone euro s'est réduit en juin à 4,6 milliards d'euros, contre un déficit de 7,4 milliards d'euros en mai, selon des chiffres provisoires publiés mardi par la Banque centrale européenne (BCE).

ROYAUME-UNI

  • L'inflation britannique s'est légèrement atténuée en juillet, conformément aux attentes des économistes, tout en se maintenant bien au-dessus du plafond sous lequel la Banque d'Angleterre est censée la maintenir, ont montré des statistiques officielles publiées mardi. Lors du mois écoulé, les prix à la consommation ont reculé de 0,2% par rapport au mois précédent, ramenant leur hausse sur un an à 3,1%, après 3,2% en juin, a annoncé l'Office des statistiques nationales (ONS).

ETATS-UNIS

  • La construction de logements aux Etats-Unis s'est maintenue à un niveau très bas en juillet, avec des mises en chantier inférieures aux attentes et un record de faiblesse pour les permis de construire, selon des chiffres publiés mardi par le département du Commerce. Les mises en chantier ont progressé de 1,7% par rapport au mois précédent, à 546.000 en rythme annuel. Les analystes tablaient sur un rétablissement plus marqué à 555.000 unités. Mais le département du Commerce a révisé à la baisse le chiffre de juin, à 537.000 contre 549.000 initialement estimé.
  • Le nombre de permis de construire accordés a battu un record de faiblesse en juillet. En baisse de 3,1% par rapport au mois précédent, il est tombé au plus bas niveau depuis que ces statistiques sont établies, c'est-à-dire depuis 1960, à 565.000 en rythme annuel. Les analystes tablaient sur 573.000.
  • Les prix à la production aux Etats-Unis sont repartis à la hausse en juillet, augmentant de 0,2% après trois mois de baisse, selon des chiffres publiés mardi par le département du Travail.

ALLEMAGNE

  • L'indice ZEW, qui reflète les attentes des milieux financiers pour l'économie allemande, s'est replié en août, de 7,2 points à 14,0 points, selon des données publiées mardi qui contrastent avec la solide croissance allemande.

VALEURS:

AGEAS

Depuis plusieurs mois, Ageas est l’action du BEL20 qui présente le potentiel haussier le plus important par rapport à son objectif médian, qui se situe actuellement autour de 3,25 euros. Avec un cours qui oscille autour de 2 euros, cela laisse une marge proche de 60% pour l’ancienne Fortis. En outre, le nombre de recommandations à l’achat est passé de 13 à 17 sur le dernier trimestre (sur un total de 20 analystes), et il n’y a actuellement plus le moindre broker recommandant le titre à la vente. En dépit de ce consensus extrêmement favorable, le cours a abandonné plus de 20% depuis le début de l’année, réalisant une performance relative nettement inférieure à celle de l’indice BEL20. En dehors d’une valorisation très attractive, les points négatifs sont en effet nombreux pour Ageas et pour le secteur de l’assurance dans son ensemble.

MOBISTAR

La valeur est cotée aujourd’hui hors droit à un dividende spécial de 1,65 euro par action.

OMEGA PHARMA

Blackrock a réduit sa participation dans Omega Pharma sous le seuil de 3 % à 2,95 % exactement. La participation de Blackrock s’élevait avant à 3,05 %.

WAREHOUSES ESTATES BELGIUM

La Sicafi Warehouses Estates Belgium (W.E.B.) affiche une jolie croissance de la juste valeur de son portefeuille, en croissance de 4,39% sur un an pour atteindre 127,282 millions d'euros.

La valeur d'investissement est elle aussi en croissance, de 4,51% et atteint désormais 132,509 millions d'euros. Une hausse que la Sicaf attribue à l'acquistion récente de 2 nouveaux biens immobiliers et aux investissements consentis sur le portefeuille existant.

Le taux d'occupation (sur base des revenus) de l'ensemble du parc immobilier a par contre diminué de 3,27 % sur base trimestrielle, passant de 95,72 % à 92,45 %. Une diminution dûe, selon Warehouses Estates, à l’avancement de la construction d’une surface commerciale sur le site Demanet. Sur base annuelle, le taux d’occupation a diminué de 3,73 % passant de 96,18 % à 92,45 %.

Le résultat d'exploitation affiche lui aussi une très belle croissance, passant sur un an de 1,222 millions d'euros à 2,511 millions d'euros tandis que le résultat net, impacté par les résultats financiers, croît plus modérément et s'affiche à 1,878 millions d'euros, contre 1,101 millions en 2009. Le résultat distribuable est quant à lui en augmentation de 3,46 % et s’élève à 1.952.375 euros, soit 0,85 euro par action.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés