Standby des marchés avant des stats US

Les marchés européens évoluaient sur une note attentiste ce jeudi en début d'après-midi, au lendemain d'une séance euphorique. Les statistiques macro-économiques dominent la séance. Les investisseurs suivent la conférence de presse de la BCE à l'issue de la réunion de son comité de politique monétaire avant de nouvelles stats aux Etats-Unis.

Les actions européennes évoluaient sur une note attentiste jeudi après-midi, au lendemain d'une séance euphorique qui a vu l'indice DJ Stoxx 600 signer sa meilleure progression en plus de trois mois. Les investisseurs jouent la prudence alors que la journée est chargée sur le plan macroéconomique et que le flot de résultats se tarit.

L'annonce de la décision de la BCE de laisser son principal taux d'intérêt directeur inchangé à 1 % n'a guère ému les opérateurs. Il faut dire que la décision était largement anticipée par les économistes, ces derniers espèraient surtout en apprendre davantage sur la suite de son programme anticrise et sur les perspectives de croissance en zone euro lors de la conférence de presse suivant la décision. A cet égard, Jean -Claude Trichet a indiqué que la reprise dans la zone euro devrait rester "modérée", avec des "incertitudes" persistantes. Les taux de la Banque centrale européenne (BCE) sont "appropriés" a ajouté Trichet. La Banque centrale européenne (BCE) a revu en hausse sa prévision de croissance pour 2010 en zone euro, à 1,6% contre 1% précédemment, ainsi que pour 2011, à 1,4% contre 1,2% jusque.

Les nouvelles en provenance des Etats-Unis étaient mitigées. Le recul de la productivité des entreprises américaines au deuxième trimestre a été revu en forte hausse, selon une nouvelle estimation officielle publiée jeudi à Washington. Quant aux nouvelles inscriptions au chômage, elles ont baissé pour la deuxième semaine de suite aux Etats-Unis, marquant un recul aussi léger qu'inattendu.

Les investisseurs attendent maintenant la statistique des commandes industrielles aux Etats-Unis pour le mois de juillet et les promesses de ventes de logements en juillet.

Wall Street est attendue en hausse dans les premiers échanges à la veille de la statistique mensuelle sur l'emploi aux Etats-Unis.

Peu avant 15h, l'indice DJ Stoxx 600 cédait 0,1%. Amsterdam gagnait 0,29 % et Paris 0,21 %. Londres (+0,04%) et Francfort (-0,06%) était stables. A Bruxelles, l'indice Bel 20 progressait de 0,32 %. L'essentiel de la hausse s'explique par les gains en Umicore, Ageas, Delhaize ou encore Solvay.

GBL cède quant à elle 0,7° % dans le sillage du repli de 2 % de Pernod Ricard, sanctionné pour des résultats jugés décevants. Le groupe de vins et de spiritueux a enregistré un bénéfice net en hausse de 1% mais un peu inférieur aux prévisions des analystes, pour son exercice 2009-2010. L'action affichait la plus forte baisse au sein de l'indice parisien de référence, le CAC 40.

Par ailleurs, les cotations de trois groupes papetiers nordiques, dont le plus important d'Europe Stora Enso, ont été suspendues jeudi, alors que la presse finlandaise faisait état d'un plan de fusion partielle.

AGENDA

ZONE EURO

  • Les prix à la production industrielle ont continué à augmenter légèrement en juillet dans la zone euro, de 0,2% comparé au mois précédent, a indiqué jeudi l'office européen des statistiques Eurostat. C'est leur dixième mois consécutif d'augmentation. Ils avaient crû de 0,7% en janvier, de 0,1% en février, de 0,6% en mars, de 1% en avril, de 0,3% en mai et de 0,3% en juin.
  • La zone euro a enregistré une croissance économique de 1% au deuxième trimestre, a confirmé jeudi l'office européen des statistiques Eurostat dans une deuxième estimation. C'est un net rebond par rapport au premier trimestre, où les seize pays partageant l'euro avaient enregistré une croissance faible du produit intérieur brut (PIB). Elle s'était établie à 0,3%, après 0,2% au quatrième trimestre de l'an dernier, selon les chiffres légèrement revus en hausse par Eurostat. L'institut statistique donnait jusqu'ici une croissance de 0,1% au quatrième trimestre 2009 de 0,2% au premier trimestre 2010.

BCE

  • Réunion du conseil des gouverneurs avec décision sur les taux (13h45) + conférence de presse (14h30)

USA

  • Les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé pour la deuxième semaine de suite aux Etats-Unis, marquant un recul aussi léger qu'inattendu, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail. Le ministère a recensé le dépôt de 472.000 nouvelles demandes d'allocations du 22 au 28 août (en données corrigées des variations saisonnières), soit 1,3% de moins que la semaine précédente. Ce recul a surpris les analystes, qui tablaient sur une légère hausse de l'indicateur à 475.000, selon leur prévision médiane (le chiffre de la semaine précédente a été revu en hausse de 1%).
  • Le recul de la productivité des entreprises américaines au deuxième trimestre a été revu en forte hausse, à 1,8%, selon une nouvelle estimation du département du Commerce publiée jeudi à Washington.
  • Commandes industrielles juillet (16h)
  • Promesses de ventes de logements juil (16h)

ESPAGNE

  • L'Espagne a passé jeudi avec succès un nouveau test sur le marché obligataire, plaçant 3,31 milliards d'euros à 5 ans, a annoncé le Trésor espagnol, qui souhaitait émettre entre 3 et 4 milliards d'euros.
  • Le chômage en Espagne, dont le taux est le plus élevé de la zone euro, est reparti à la hausse en août après quatre mois de baisse, avec 61.083 demandeurs d'emploi en plus par rapport à juillet (+1,56%), pour approcher les quatre millions, a annoncé jeudi le ministère du Travail. Au total, le nombre de chômeurs en Espagne était fin août de 3,97 millions, a précisé le ministère dans un communiqué. Sur un an, ce chiffre est en hausse de 9,38% (340.581 chômeurs supplémentaires).

VALEURS

COFINIMMO

La Sicafi envisage de lever 25 à 50 millions d’euros via le placement privé d’obligations. Les fonds levés devraient servir à refinancer des emprunts existants.

AGEAS

Fitch a relevé la perspective de la note de la dette d'Ageas à "stable". Les notes des holdings et des compagnies opérationnelles du groupe Ageas sont quant à elles confirmées.

La réduction de l'exposition d'Ageas au risque souverain de certains pays d'Europe, Grêce en tête, explique la décision de l'agence internationale de notation financière.

UMICORE

JP Morgan a relevé son opinion sur la valeur à " surpondérer " contre " neutre " avant. L’objectif de cours à 18 mois est de 35 euros par action.

SOLVAY

Solvay investit 10 millions pour augmenter sa capacité de production dans son usine italienne Solvay Solexis. Il s'agit pour l'entreprise d'augmenter sa production de fluorélastomères durcissables au peroxide, utilisés notamment dans l'industrie automobile pour " des applications qui mettent en ouvre des technologies peu polluantes et des énergies alternatives ", explique la société belge. Des produits que Solvay Commercialise sous la marque Tecnoflon et qui font face à une demande croissante explique l’entreprise dans son communiqué de presse.

DEXIA

ING a réduit son objectif de cours sur la valeur à 3,50 euros contre 4,20 euros avant.

ASCENSIO

Ascensio a décidé de reporter au-delà du 30 septembre prochain l’opération d’augmentation de capital de 40 millions d'euros. Motif: l’incertitude relative à l’évolution des taux à long terme d’ici la clôture de l'exercice comptable au 30 septembre 2010 et l'impact sur le montant du dividende de l’exercice en cours.

BANIMMO

Le développeur immobilier, contrôlé par le français Affine, a vu sa perte semestrielle nette augmenter à 6,53 millions d’euros contre 5,96 millions d’euros un an avant. Si l’on ne tient pas compte du résultat sur portfeuille, le bénéfice ressort à 1,09 million d’euros comparée à une perte de 1,02 million d’euros sur les six premiers mois de 2009.

KBC ANCORA

KBC ANCORA a affiché pour l'exercice écoulé 2009/2010 un résultat négatif de 30,5 millions d'euros, soit -0,39 euro par action, par rapport à une perte de 1,26 milliard d'euros lors de l'exercice précédent.

EPIQ

Offre publique de reprise par Elex à 1,75 euro par action. Jusqu’au 3 septembre, 16h.

PUNCH TELEMATIX

Offre de reprise par Trimble à 3,20 euro par action. Jusqu’au 17 septembre.

EVS

Les fondateurs de EVS Broadcast Equipment détiennent désormais 17.3% des droits de vote dans la société.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés