Tokyo au plus bas de l'année 2010

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini mardi à son niveau de clôture le plus bas depuis le début de 2010, perdant encore 0,38% mardi en fin de séance, en raison de craintes persistantes quant à l'évolution du yen et de la situation économique au Japon et à l'étranger.

Le Nikkei a affiché en clôture un recul de 34,99 points pour s'établir à 9.161,68 points, un niveau auquel il n'était pas tombé en fermeture depuis novembre 2009.

Cet indice des 225 valeurs vedettes avait reculé de plus de 100 points au début de la journée, avant de se reprendre un peu à la mi-séance grâce à des informations sur l'étude de nouvelles mesures gouvernementales pour stimuler l'activité économique japonaise.

En clôture, l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau de la place tokyoïte a abandonné 1,85 point (-0,22%), descendant à 826,78 points.

Le volume des transactions a une fois encore été extrêmement faible, avec seulement 1,29 milliard de titres échangés sur le premier marché.

La cherté de la devise japonaise (yen) face au dollar et à l'euro continue de faire peur aux investisseurs.

Le dollar valait aux environs de 85,30 yens en séance mardi à Tokyo, un niveau plus bas que 24 heures plus tôt (85,90 yens). La faiblesse du billet vert face à la devise nippone risque de durer et de pénaliser fortement les entreprises exportatrices japonaises, jugent les actionnaires.

L'euro se monnayait pour sa part mardi aux alentours de 109,7 yens.

Les acteurs du marché espèrent néanmoins que les autorités nippones ne resteront pas inertes face à ce handicap, d'autant qu'a été confirmé lundi un net ralentissement de la reprise au Japon.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés