Tokyo au plus bas niveau de 2010

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini lundi à son niveau de clôture le plus bas enregistré en 2010, perdant encore 0,68%, en raison de craintes persistantes liées à la cherté du yen et aux incertitudes sur l'éventuelle réaction des autorités nippones. Le Nikkei a affiché en clôture un recul de 62,69 points pour s'établir à 9.116,69 points.

Les mouvements de cet indice des 225 valeurs vedettes sont depuis des jours scandés par les fluctuations rapides de la monnaie japonaise face au dollar et à l'euro, sur fond de pessimisme quant à l'évolution de l'économie du Japon et des pays occidentaux.

En clôture, l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau de la place tokyoïte a pour sa part abandonné 4,80 points (-0,58%), descendant à 824,79 points.

Le volume des transactions a une fois encore été extrêmement faible, avec seulement 1,28 milliard de titres échangés sur le premier marché.

La tendance haussière persistante de la devise japonaise face au dollar et à l'euro continue de faire peur aux investisseurs.

Le dollar valait aux environs de 85,35 yens en séance lundi à Tokyo et l'euro se monnayait aux alentours de seulement 108,50 yens.

Les acteurs du marché semblent en outre avoir été déçus de constater que la rencontre entre le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ) et le Premier ministre, montée en épingle par les médias la semaine dernière, s'était résumée à une discussion téléphonique d'une quinzaine de minutes, sans annonce immédiate particulière pour enrayer les effets du yen cher.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés